1.31.2016

Moi, Malala #Dimancheculture

Aujourd'hui j'ai décidé d'inclure une nouvelle série au blog, #Dimancheculture. Parce que c'est principalement le jour où je prends le temps de lire, regarder un film ou de sortir voir une expo, j'ai décidé de faire un petit compte-rendu de mes découvertes. Chaque dernier dimanche du mois, vous pourrez donc retrouver un article de mes dernières trouvailles culturelles.

On démarre cette année avec la découverte d'un excellent livre, Moi, Malala Je lutte pour l'éducation et je résiste aux talibans.


Ce qu'en dit la 4ème de couverture

Quand les talibans prirent le contrôle de la vallée du Swat, au Pakistan, une toute jeune fille éleva la voix. Refusant l’ignorance à laquelle la condamnait le fanatisme, Malala Yousafzaï résolut de se battre pour continuer d’aller à l’école. Son courage faillit lui coûter la vie : en octobre 2012, à 15 ans, elle est grièvement blessée d’une balle dans la tête. Cet attentat censé la faire taire l’a au contraire confortée dans son engagement en faveur de l’éducation des filles dans son pays et, au-delà, des millions d’enfants non scolarisés de par le monde. Ce livre est le récit bouleversant d’une famille exilée à cause du terrorisme, de parents courageux qui, dans une société où les garçons sont rois, ont manifesté un amour immense à leur fille et l’ont encouragée à s’instruire, à écrire, à dénoncer l’insoutenable et à exiger, pour toutes et tous, l’accès au savoir.

Devenue un symbole mondial de lutte contre l'extrémisme religieux, Malala a reçu le prix Sakharov pour les droits de l'homme décerné par le Parlement européen, ainsi que le prix Nobel de la paix en 2014.



Mon avis


Ce livre m'a été offert par l'une de mes proches amies car l'ayant lu elle-même, ce récit l'avait profondément marqué et elle souhaitait me le faire découvrir. Et elle a bien fait!
D'emblée je ne me serais pas tourné vers ce genre de livre car je suis du genre hypersensible. Ces récits ont tendance à beaucoup m'affecter (je me rappelle encore la lecture de Si c'est un homme de Primo Lévi, livre dont j'ai cru ne pas voir le bout tellement il m'avait retourné et glacé le sang). 

Un témoignage poignant (mais pas que)

Dans ce livre, la façon de narrer de Malala ne nous plonge pas du tout dans un récit qui se voudrait horrifiant. Malala nous décrit avec une très grande minutie et avec passion sa vie au Pakistan. Elle décrit les paysages, les us et coutumes de son pays et de sa religion. Ce livre n'est autre qu'une magnifique déclaration d'amour à son pays natal. Au travers de cette mini autobiographie, elle nous permet de découvrir aussi l'Histoire de son pays grâce aux récits des événements politiques qui se sont déroulés ces 20 dernières années. 

Son récit se veut être autobiographique mais finalement il permet surtout de comprendre comment une fille grandit au Pakistan. Au fil des pages, je me suis attachée à cette jeune fille et à son combat pour l'instruction des filles. Elle m'a beaucoup touché par son courage et sa force de conviction face aux talibans. Mais elle a su aussi me faire sourire à maintes reprises car finalement elle reste une jeune fille qui a bien souvent les mêmes problèmes que nous.

Une plongée dans une autre culture 

Personnellement, je n'ai pas beaucoup de connaissances sur les coutumes des pays orientaux. Ce livre a donc été ,pour moi, une immersion à la fois dans la culture Pachtoune, dans leurs traditions mais surtout dans leur façon de penser et voir le monde. Il m'a permis de mieux comprendre les événements qui se déroulent actuellement dans le monde. 

Malgré ce qu'on peut lire ou voir dans les médias, ou même dans les reportages, rien ne vaut le témoignage écrit d'une personne qui vit ces choses-là de l'intérieur. Lorsqu'elle parle des coutumes ou encore de la religion, elle le fait de manière objective. Elle nous parle de la traduction littérale du Coran mais aussi de la possibilité que chacun l'interprète librement.

Un livre qui donne à réfléchir

Ce récit m'a bouleversé car il m'a rappelé à quel point nous avions de la chance d'être dans un pays où l'éducation est accordée à tous, peu importe sa religion, sa classe sociale ou bien son sexe. Tout ce que ces jeunes filles veulent c'est pouvoir aller à l'école librement, sans craindre pour leur vie. 

Toutes les femmes à travers le monde n'ont pas la chance de choisir leur vie et que bien souvent on leur impose mariage et façon de penser ou s'habiller, sans qu'elles puissent s'exprimer librement. On a tendance à oublier que pour changer les choses, l'un des meilleurs moyens c'est de permettre à tous de recevoir une bonne éducation en allant tous simplement à l'école.

De plus, dans une époque instable, où beaucoup de préjugés circulent sur la religion musulmane, le récit de Malala permet d'y voir un peu plus clair dans les véritables préceptes du Coran.


Évidemment je vous recommande fortement ce livre si vous ne l'avez pas lu. Sinon n'hésitez pas à partager vous aussi votre avis dans les commentaires!

Articles Lifestyle

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire